Trottinette

L’âge minimal pour utiliser une trottinette électrique est fixé à 12 ans

Étant donné que les trottinettes électriques n’étaient régies par aucune loi, chacun faisait ce qu’il voulait, ce qui a entrainé de nombreux accidents, surtout dans les grandes villes. Toutefois, des mesures sont progressivement mises en place pour réguler l’utilisation de ces engins. À cet effet, Elisabeth Borne, ministre des Transports, a fixé un âge minimal pour rouler en trottinette.

Tu conduiras une trottinette électrique quand tu seras grand ! Le gouvernement, par l’intermédiaire de la ministre Elisabeth Borne, s’est engagé à autoriser par décret l’utilisation de cet engin à partir de 12 ans. Nous apporterons plus de détails dans les lignes à suivre.

Minimum 12 ans désormais pour rouler en trottinette

La trottinette électrique est aujourd’hui l’un des meilleurs moyens de locomotion pour circuler plus aisément en ville. C’est d’ailleurs pour cela qu’elle suscite un véritable engouement dans les grandes métropoles.

Cependant, un accident est vite arrivé, surtout lorsqu’on n’a pas une bonne maitrise de cet engin motorisé. Le gouvernement a donc décidé d’intervenir pour limiter les risques d’accident.

Après une longue réflexion, le gouvernement a d’abord lancé un projet de décret, visant à fixer l’âge minimum d’utilisation de ces engins à 8 ans. Elisabeth Borne, ministre des Transports, explique que la délégation à la sécurité routière avait proposé cette référence par parallélisme à une autre option. Il s’agit de l’âge à partir duquel il serait interdit à un enfant d’emprunter un trottoir avec un vélo.

Toutefois, Bérangère Couillard et Laurianne Rossi (LREM) ont jugé que les enfants de 8 ans sont trop jeunes pour conduire les trottinettes électriques.

Elles ont donc proposé de mettre la barre un peu plus haut et de fixer l’âge minimal à 12 ans, ce qui correspond à l’âge à partir duquel le port d’un casque de sécurité est obligatoire à vélo. Mais bien sûr, ce n’est pas la seule mesure mise en place.

Acheter une trottinette électrique >

Des mesures contre le débridage de ces engins motorisés

À la proposition de Bérangère Couillard et Laurianne Rossi, la ministre répondit : « j’entends que cet âge paraît insuffisamment élevé. Je vous précise que toutes les dispositions dont on est en train de parler sont de nature réglementaire et je me propose de rectifier le décret pour remonter l’âge à 12 ans, qui me paraît un bon compromis ». De ce fait, Mme Couillard a accepté de retirer son amendement.

Par contre, cela n’a pas été le cas de tous, qui ont proposé d’ailleurs de porter l’âge légal à 14 ans. Hélas, tous deux ont été rejetés. Toutefois, l’élue des Hauts-de-Seine a obtenu l’autorisation d’inclure dans la loi des mesures par rapport au débridage. Dès lors, les utilisateurs qui modifient le dispositif de limitation de vitesse de leurs trottinettes sont exposés à des sanctions.

Normalement, la limitation de vitesse est fixée à 25 km/h (comme c’est le cas avec le modèle de Xiaomi, la M365). Mais force est de constater que certaines personnes débrident leurs deux-roues jusqu’à 70 voire 80 km/h.

Cette utilisation un peu exagérée des trottinettes électriques a été à l’origine de nombreux accidents de circulation. Mais désormais, cette pratique sera considérée comme une infraction et sanctionnée d’une amende de 1500 €.

Certes, les trottinettes électriques offrent de nombreux avantages, mais elles peuvent aussi être à l’origine d’un accident lorsqu’on n’en fait pas bon usage. Cette nouvelle mesure étant donc on ne peut plus nécessaire !

No Comments

    Leave a reply