Trottinette

Trottinette électrique : amende allant jusqu’à 135 euros à Paris

Les trottinettes électriques sont en plein essor dans les grandes villes du monde y compris Paris. Les autorités de Paris réglementent l’usage de ces engins de déplacement personnel qui tendent à ravir la vedette aux voitures. Pourquoi et comment ? Nous verrons cela en détail dans la suite de cet article.

Hausse en popularité et en taux d’accidents

Depuis leur arrivée, les trottinettes ont séduit et continuent de séduire les Franciliens. Selon une étude statistique effectuée en avril 2019 par l’institut Odoxa, un parisien sur dix utilise les trottinettes électriques en libre-service. Cette même étude prévoit une croissance nette du nombre d’utilisateurs de trottinettes électrique en libre-service dans les mois à venir.

Parallèlement à la hausse en popularité des trottinettes électriques, on assiste à une hausse du taux d’accidents avec ces engins. En 2017 par exemple, les trottinettes électriques ont été responsables avec les rollers de 284 blessés et 5 tués, selon les données récoltées par LeParisien à partir des chiffres de la Sécurité routière et ce chiffre a encore augmenté en 2018.

Paris en avance sur la réglementation

Notons qu’aucun texte ne réglemente la circulation de ces engins et certains utilisateurs n’hésitent pas à circuler même sur les trottoirs. Cependant, la loi sur les mobilités, censée définir le cadre pour les trottinettes électriques, ne sera pas adoptée avant l’été. Les autorités de Paris ont donc décidé de fixer certaines sanctions dans l’immédiat.

Désormais, un utilisateur de trottinette électrique qui circule sur un trottoir sera sujet à une amende de 135 euros (sans possibilité de justification). Mais ce n’est pas tout, ils encourent aussi un PV de 35 euros en cas de mauvais stationnement. Par ailleurs, des opérations de mise en fourrières des trottinettes seront également mises en place.

Acheter une trottinette électrique >

Qui paye les amendes ?

Les amendes ne sont pas directement à la charge des usagers de trottinettes électriques. En effet, selon la Mairie de Paris, le coût de cette procédure sera dû par les opérateurs. C’est suite à cela que l’opérateur en question se chargera de se faire payer par l’usager qui entre-temps aurait enfreint les chartes sur l’utilisation des trottinettes électriques.

Une mesure alternative de la Mairie de Paris

Les amendes ne constituent pas la seule solution envisagée par la Mairie de Paris pour pallier le problème. En effet, celle-ci s’engage à créer 2 500 places de stationnement dédiées, d’ici fin 2019.

Il faut tout de même notifier que ce nombre reste largement inférieur à la taille du parc de trottinettes parisiennes. Par ailleurs, la ville a indiqué que les 9 entreprises qui proposent des trottinettes en libre-service devront signer une charte de bonnes pratiques. L’objectif étant de responsabiliser les opérateurs.

Les trottinettes électriques sont en plein essor, mais cette hausse en popularité est suivie d’une hausse du taux d’accidents. La loi qui réglementera la circulation de ces engins est prévue pour l’été. La ville de Paris a décidé d’imposer certaines sanctions en attendant. Les amendes varient entre 35 et 135 euros en fonction de l’infraction. Vous souhaitez combien cela vous coûterait d’acheter une trottinette électrique pour vous ? Dans ce cas, lisez notre article à ce sujet.

No Comments

    Leave a reply