Trottinette

La trottinette électrique, un moyen de mobilité urbaine en plein essor

Le domaine de la mobilité urbaine connait un essor fulgurant depuis un certain temps. Nombreuses sont les start-ups et sociétés automobiles qui envisagent de se lancer dans la commercialisation des trottinettes électriques. La raison est assez évidente : chaque année les ventes sur ce marché ne cessent d’exploser. Nous apporterons plus d’éclaircissement dans la suite de cet article.

Un marché en plein essor, les chiffres parlent d’eux-mêmes

Les trottinettes électriques n’ont pas encore fini de nous surprendre. En 2018, ces nouveaux moyens de locomotion urbaine ont peu à peu envahi les rues et trottoirs des grandes villes, devant ainsi le véhicule incontournable des micro-mobilités.

Évidemment, cela ne concerne pas uniquement les trottinettes, mais aussi les gyroroues et autres hoverboards. Selon une étude réalisée par la Fédération des professionnels du secteur (FP2M), près de 233 000 de ces engins auraient été vendus en 2018. Cela représente une hausse de plus de 129 % par rapport aux chiffres de 2017.

Les trottinettes électriques viennent progressivement remplacer les trottinettes mécaniques. Ces dernières se vendent de moins en moins, soit une baisse de -20 % par rapport à 2017. Comment peut-on alors expliquer un tel engouement ? Vous aurez la réponse bientôt.

Des véhicules qui répondent à vos besoins de mobilité urbaine

Ces moyens de locomotion sont si appréciés du public car leur prix moyen baisse. En 2016, il fallait prévoir au moins 767 € pour acheter une trottinette électrique. Arrivé en 2018, on pouvait déjà se procurer cet engin à partir de 477 €. « Elle répond à des besoins profonds de mobilité légère, agile et intermodale», affirme Jean Ambert, de l’agence de prospective Smart Mobility Lab.

Découvrir les meilleurs modèle de trottinette électrique

Pour Jean Ambert, les trottinettes électriques en libre-service sont une véritable aubaine. En effet, elles permettent à chacun de faire son propre avis sur ce nouveau moyen de locomotion avant l’achat du produit. Toujours d’après cette étude, l’essor de l’électrique a été profitable pour le marché des micro-mobilités, soit 278 millions d’euros en 2018.

Un zoom sur l’évolution des pratiques

Cet essor de l’électrique n’a pas seulement fait du bien au marché des micro-mobilités. Il a créé un véritable basculement des pratiques de déplacement en ville. Ces nouveaux véhicules électriques individuels sont de plus en plus utilisés comme moyen de mobilité urbaine. Inversement, ils sont de moins de moins utilisés pour les loisirs.

Jean Ambert se prononce à nouveau à ce sujet : « Il y a un besoin de ponctualité qui n’est pas rendu possible par les transports publics ou par les voitures, mais qui est rendu possible par ce type d’engins qui sont très maniables et très mobiles ».

Pour lui, l’essor des services de location de trottinettes électriques ne décourage pas les ventes. Mais il donne plutôt l’occasion aux utilisateurs de tester le concept avant l’achat. C’est un point de point vu que partagent d’ailleurs la plupart des gens des citoyens de France.

Il n’y a désormais plus aucun doute concernant la notoriété grandissante des trottinettes électriques. Ces nouveaux moyens de locomotion peu à peu occupent une place considérable dans le secteur de la micro-mobilité. À ce sujet, Jean Ambert s’enthousiasme : « la micro-mobilité est entrée dans le quotidien des Français ».

No Comments

    Leave a reply