Trottinette

Comment optimiser la batterie de sa trottinette électrique ? Nos conseils

Le problème majeur qui se pose aux utilisateurs de trottinette électrique est le renouvellement de la batterie. L’une des meilleures solutions à celui-ci, c’est d’adopter des habitudes très simples en ce qui concerne la recharge, le rangement et l’entretien. Nous allons donc apprendre comment optimiser l’usage de la batterie d’un tel engin.

La trottinette électrique, comment fonctionne-t-elle ?

Le caractère distinctif de la trottinette simple de la trottinette électrique est la présence des éléments suivants : le moteur électrique et la batterie. D’après les commentaires des utilisateurs, ceux sont ces derniers qui lui permettent d’optimiser sa vitesse de déplacement.

Elle comporte une commande d’accélération que constitue une gâchette sur le guidon à droite. Le frein de l’engin est soit une gâchette à gauche du guidon, ou encore au niveau du carter de la roue arrière. Le moteur de la trottinette électrique est placé au niveau de la roue, celle de l’avant ou celle de l’arrière.

Comment fonctionne le moteur?

Lorsque le moteur électrique est à propulsion, un couple de démarrage trop fort pousse l’engin à partir en roue arrière. Dans un tel cas, selon les commentaires des utilisateurs une plus grande maîtrise est requise pour optimiser l’usage de sa trottinette électrique. Par contre, dans le cas d’un moteur à traction, l’engin démarrera par la roue avant, mais sans que le guidon se lève.

Il faut d’abord savoir comment utiliser l’engin. A ce propos, la commande d’accélération est actionnée par la gâchette et permet d’optimiser l’engin. Certains modèles de trottinettes électriques disposent de compteur de vitesse ou régulateurs de vitesse (limiteur de vitesse). Ce dernier est utilisé soit via une application mobile, soit par un écran LCD.

Consulter les offfres de trottinettes électriques

Vous pourrez donc optimiser la vitesse de la trottinette électrique en fonction de l’usage que vous voulez en faire. Pour emprunter les trottoirs, nous vous recommandons d’utiliser le mode 6 km/h. Le mode économique, d’après le commentaire unanime des utilisateurs, permet d’optimiser l’autonomie et l’usage de la batterie de la trottinette. Vous retrouverez aussi un mode sport qui vous permettra d’expérimenter la surexcitation.

Quatre différents types de freins peuvent être intégrés à ce type d’engin. En premier, le frein au pied très simple et efficace s’actionne par une pression sur le carter du dessus de la roue. Le frein à tambour est le système de freinage retrouvé sur les vélos. Il est mis en action à travers une gâchette à gauche du guidon. Comment fonctionne une trottinette électrique et plus précisément les autres types de freins ?

Le frein électrique encore appelé frein moteur est moins précis que les deux précédents, car il n’arrive pas à arrêter la trottinette. Il est activé également par une gâchette placée sur le guidon.

Pour finir, le frein d’urgence qui a pour principale fonction le contrôle de la vitesse de l’engin. Il est recommandé de le coupler avec un frein à tambour ou au pied pour arriver à optimiser le système de freinage.

Exprès, nous avons ignoré le second élément principal de la trottinette électrique, la batterie et optimisation de son autonomie. Nous aborderons dans le point suivant son importance.

Comment justifier l’utilité de la batterie pour la trottinette électrique ?

Elle est sans aucun doute un accessoire clé dans la constitution de la trottinette. Elle sert de source d’alimentation énergétique à tous les composants électriques de l’engin, principalement le moteur. Le fonctionnement en entier et les performances de l’engin dépendent de la batterie.

En effet, un usage prolongé dans le temps entraîne une diminution des performances de la trottinette électrique. La durée de vie de cette dernière dépend du nombre de cycles de recharge. Il indique donc le nombre de décharges complètes que peut subir cette dernière avant de perdre entièrement ses capacités.

Les prouesses de cet accumulateur dépendent de son type. Voyons un peu comment classer les types de batteries, en prenant en compte leur autonomie théorique entre autres.

Comment classe-t-on les batteries de trottinette électrique ?

On distingue deux grandes catégories d’accumulateurs sur les trottinettes électrique. Il s’agit des modèles au plomb et des modèles au lithium. Ces deux types diffèrent l’un de l’autre par le poids, le prix et la durée de vie.

Les batteries au plomb, comment est-ce ?

Elles sont les plus lourdes (enviro 12 kg) du marché, mais aussi les moins chères. Elles ont l’effet mémoire, ce qui empêche la recharge de ces dernières tant qu’elles ne sont pas entièrement à plat. Aussi, elles ont une durée de vie très courte (plus ou moins 300 cycles de charges). Malgré tous ces désavantages, elles ont quand même quelques points forts.

Acheter une trottinette électrique >

Les modèles au plomb permettent donc à la trottinette d’optimiser la vitesse. Elles ne subissent pas de pertes d’autonomie. L’usage de la batterie plomb est recommandé pour les modèles de plus de 35 km/h de vitesse pour une meilleure adaptation à tous les types de routes et une facilité de transport.

Autant vous dire que vu la vitesse affichée, il y a peu de chances que vous retrouviez ce type de batterie sur le test de la E TWOW S2 Booster Plus.

Les batteries au lithium, comment est-ce ?

Selon plusieurs points de vue, elles sont les meilleures. Elles sont très légères contrairement à la catégorie précédente (environ 4 kg). Leur poids combiné à leur forme compacte augmente la maniabilité. Elles ne disposent pas d’effet mémoire, ce qui permet d’optimiser la recharge.

La durée de vie des batteries au lithium est très importante : environs 1000 cycles de charges. Certains modèles récents peuvent même dépasser ces chiffres. L’usage de ce type de « pile » vous permet d’optimiser l’utilisation de votre trottinette électrique.

Quel que soit le type, il est véritablement possible d’optimiser la durée de vie de l’accumulateur.

Comment optimiser l’utilisation de la batterie de la trottinette électrique ?

À l’instar de tous les appareils électriques, la batterie de la trottinette perd son potentiel au fur et à mesure que les usages se multiplient. Pour optimiser l’usage de celle de votre engin, nous vous proposons nos conseils pour sa recharge, son rangement et son entretien.

Comment optimiser la charge?

La première cause de la dégradation des batteries est la mauvaise recharge. Elles doivent être toujours rechargées pour éviter l’accumulation des ions sulfates. Cette dernière entraîne l’épuisement et la dégradation prématurés de cet accessoire.

Prenez comme habitude de la recharger à l’issue de chaque utilisation de votre trottinette électrique. Vous optimiserez ainsi sa durée de vie.

Par ailleurs, pour optimiser la charge, vous devez attendre le refroidissement de l’accessoire avant de passer à la recharge. Vous avez l’obligation de vous conformer au temps de charge prescrit par la notice de l’appareil, mais aussi d’utiliser le chargeur approprié. Voilà comment épargner d’une part les surcharges et d’autre part les modes de charges inadaptés qui ne permettent pas d’optimiser la durabilité de la batterie.

Toujours dans le cadre de l’usage optimisé de cet accessoire de la trottinette électrique, veillez à débrancher son chargeur une fois la recharge terminée. Voilà comment lui éviter les courts circuits et surtensions qui peuvent l’abîmer ou le rendre moins durable.

Découvrez les offres de trottinettes électriques >

Optimiser le rangement, comment ?

Pour profiter pleinement de votre trottinette électrique, vous devez prendre soin de sa batterie. Ce qui implique de bien l’entreposer. Optimiser donc le rangement revient à choisir un lieu sec et frais pour conserver l’accessoire de votre engin. Il doit y régner une température allant de 0 à 200 degrés Celsius.

Un usage optimal de cet accessoire revient à éloigner celui-ci des sources de chaleur et à lui éviter les températures trop chaudes (supérieures à 200 °C) et trop froides (inférieures à 0 °C). Il ne faut pas placer l’accumulateur sur une superficie en béton ou en métal.

Comment optimiser l’entretien ?

Comment entretenir la trottinette électrique, prend en compte celui de son composant le plus important : la batterie. L’entretien de cette dernière a pour bénéfice d’optimiser sa durée de vie.

Vous ne devez pas laisser cet accessoire sur une longue durée sans l’utiliser. Si cela devait arriver, prenez le soin de le recharger fréquemment. Nous vous recommandons une fois tous les mois. Comment procéder au nettoyage de la trottinette? Veillez à retirer la batterie, car l’électricité et l’eau ne font pas bon ménage.

Par ailleurs, si vous tenez à savoir comment décrasser cet accessoire, n’utilisez pas de laveuse à pression. Vous pouvez vous servir de vaporisateur nettoyant adapté à ce type d’appareil ou tout simplement user d’un chiffon sec. De ce fait, vous optimiserez ainsi l’utilisation de votre batterie sur votre trottinette électrique.

Conclusion

La trottinette électrique est l’un des moyens de transport les plus prisés en milieu urbain.

A la question de savoir comment optimiser l’usage de la batterie de ce deux roues, vous devez adopter quelques habitudes simples à trois différents niveaux. Ce sont : la charge, le rangement et l’entretien de cet accessoire si utile à votre engin.

La trottinette du moment : la Ninebot ES2

No Comments

    Leave a reply