Trottinette

Comment les vélos et trottinettes électriques en libre service sont-ils rechargés ?

Les utilisateurs de vélos ou de trottinettes électriques en libre service se posent souvent une question : quand et comment sont-ils rechargés ? Si vous faites partie de ces personnes qui se posent la question, nous allons vous apporter une réponse. Vous verrez que le système fonctionne très simplement mais a quelques conséquences qui peuvent parfois être bien embêtantes. Nous vous en disons davantage sans plus attendre !

Le libre service, ça marche comment ?

Si vous habitez à Paris, vous avez très certainement déjà du voir des vélos ou des trottinettes abandonné(e)s au milieu de nul part. Et oui, c’est tout à fait normal. En effet, cette nouvelle tendance a eu un succès fou aux Etats-Unis et vient désormais s’imposer en France.

Le principe est on ne peut plus simple : vous pouvez prendre et laisser un vélo ou une trottinette électrique n’importe où. Afin de les débloquer, vous avez simplement à utiliser une application sur votre smartphone, et le tour est joué.

Très pratique, ce système permet à toute personne de prendre très rapidement un vélo ou une trottinette électrique pour se déplacer dans la capitale. Il existe également d’autres villes où l’on retrouve ce principe, comme à Toulouse, avec les vélos.

Cependant, s’agissant d’appareils électriques, vous vous doutez bien qu’ils ont besoin d’être rechargés à un moment. C’est là que vous pouvez très certainement vous poser la question : comment sont rechargés les vélos et trottinettes électriques en libre service ? 

Voir les vélos et trottinettes sur Weebot >

Le rechargement, ça marche comment ?

S’agissant d’un service en libre service, ce n’est assurément pas les utilisateurs (pour l’heure) qui s’occupent de recharger les vélos et les trottinettes laissés en libre service.

En général, un prestataire fera le tour de la ville entre 21h et 6h du matin pour récupérer tous les appareils déchargés. 

Le lendemain matin, ils sont remis un peu partout dans la ville, la batterie pleine, prêts pour une nouvelle journée d’utilisation.

Cependant, cette manière de recharger les appareils a deux inconvénients principaux :

  • Le premier est que, la nuit, il devient ENCORE plus difficile de trouver un vélo ou une trottinette électrique en libre service. Et oui, puisque bon nombre d’entre eux sont au hangar pour être rechargés, il n’y a que peu d’offre pour énormément de demande.

 

  • Le second inconvénient est peut-être encore plus important. Imaginiez que quelqu’un prenne sa trottinette ou son vélo électrique de bon matin puis l’utilise pendant des heures. Vers 16h, il est plus que probable que la batterie soit presque à plat. Si, vous, malchanceux, vous prenez ce vélo ou cette trottinette électrique, vous allez avoir une bien mauvaise surprise.  

Voici les deux inconvénients principaux liés au système de recharge des vélos et trottinettes électriques en libre service.

Heureusement, les start-up américaines sont déjà en train de trouver des solutions, par exemple, en proposant aux utilisateurs du service de recharger chez eux l’appareil pendant la nuit pour le remettre à disposition le lendemain matin. Bien évidemment, cela serait en échange de rémunération.

Nous espérons que vous avez désormais compris comment les vélos et trottinettes électriques en libre service sont rechargés. Si vous avez encore des questions, laissez-nous un commentaire dans l’espace ci-dessous ou joignez-nous directement via la section contact.

Voir les vélos et trottinettes sur Weebot >

No Comments

    Leave a reply