Vélo

Rool’in : présentation du vélo électrique solaire made in France

Rool’in, la Start-up de la ville de Montrouge a récemment annoncé la sortie prochaine d’un vélo électrique solaire. Cinq modèles de la SUN-E, puisque c’est d’elle qu’il s’agit, seront expérimentés pendant six mois par des agents de la ville.

En ce qui concerne le design, SUN-E n’est certainement pas le plus beau. Mais nous devons reconnaitre qu’il faut beaucoup de talent pour designer une telle technologie high-tech.

Cinq autres modèles de ce VAE seront aussi testés par les postiers qui ont déjà la réputation d’être le corps mobile le moins polluant de la France. Mais pourquoi la sortie de ce vélo suscite-t-elle tant d’intérêt.

Le concept

Les vélos à assistance électriques étaient déjà une belle invention. Ils sont le moyen de transport idéal pour se déplacer en ville si l’on veut éviter les bouchons. Mais, le moteur d’un VAE est alimenté par une batterie qu’il ne faut surtout pas oublier de recharger. C’est sur ce point que l’innovation de la Start-up Rool’in est une pure innovation.

On connaissait déjà l’énergie solaire, mais on était loin de se douter qu’on pourrait l’utiliser sur un vélo. Ce que propose Rool’in, c’est un VAE doté de cellules photovoltaïques. Ces derniers combinés à des cartes électroniques intégrés permettent au Sun-E de faire une recharge automatique à l’arrêt ou en mouvement.

De plus, un port USB placé sur le cadre vous permet de connecter votre smartphone pour le recharger ou l’utiliser comme GPS. En outre, un guidon intelligent intégrant une application de géolocalisation et de navigation est intégré au vélo. Malheureusement il n’est disponible qu’en option, mais cela reste malgré tout un élément à prendre en compte au moment de choisir un VAE.

Acheter un vélo électrique >

Mais ce qui motive le plus l’intérêt des Français pour la chose c’est le fait que ce VAE soit un pur produit français. Le projet a d’ailleurs reçu le soutien de Start’inPost, de la région Ile-de-France et de la Bpi France.

Une autonomie en fonction de l’exposition au soleil

Le SUN-in est annoncé comme le « premier vélo motorisé autonome en énergie au monde ». Après une telle affirmation, on se serait attendu à un VAE fonctionnant totalement à l’énergie solaire, mais ce n’est pas le cas.

La batterie du SUN-E peut aussi être rechargée sur le secteur grâce un chargeur-vélo. Nous pensons d’ailleurs que c’est une technologie intelligente et ceci pour plusieurs raisons. Vous pouvez par exemple profiter de la nuit pour recharger entièrement votre engin. Ensuite, grâce à la recharge solaire le jour, vous pouvez vous prémunir contre la décharge de l’accumulateur.

Il faut noter qu’en utilisant uniquement la recharge solaire, votre bicyclette peut acquérir une autonomie pouvant aller jusqu’à 40 km.

Un vélo motorisé solaire, le projet a de l’avenir. Rool’in compte d’ailleurs sur les essais faits par les agents de Montrouge et de la poste pour apporter des améliorations à l’engin. C’est seulement après qu’elle en lancera la production en collaboration avec Cycleurope, le fabricant français.

No Comments

    Leave a reply