Vélo

Le vélo électrique : un moyen de déplacement économique et écologique

Presque devenu une tendance dans le quotidien des uns et des autres, le vélo électrique présente des avantages qui peuvent facilement justifier son succès de plus en plus croissant auprès du public français. L’économie d’énergie et son caractère écologique en sont quelques-unes des raisons.

Le vélo électrique, qu’est-ce que c’est ?

S’il y a encore quelques années, le vélo électrique, encore appelé vélo à assistance électrique, était un moyen de déplacement plus orienté sur le sport et les loisirs, aujourd’hui il s’est tellement vulgarisé que l’on le retrouve à pratiquement tous les coins de rue.

Le VAE, comme on le nomme aussi, a été adopté par beaucoup de français comme moyens de déplacement pour plusieurs raisons. Il y a notamment son prix, son côté écologique ainsi que ses nombreux avantages pour le conducteur.

Pour le décrire, il faut dire que le vélo à assistance électrique (VAE) est semblable à un vélo ordinaire, à la seule différence qu’il embarque un moteur électrique qui est disposée, en fonction des modèles, soit sur la pédale, soit sur la roue avant ou sur la roue arrière.

En outre, les VAE sont dotés d’un tableau de bord qui permet de disposer de certaines statistiques importantes utiles pour les sportifs notamment. Voyons à présent les raisons de son adoption par autant de personnes au cours de ces dernières années.

Les avantages du VAE ?

On peut dire que les avantages varient quelque peu d’un conducteur à un autre. En effet, le VAE peut être adapté aux capacités physiques de celui qui conduit. Autrement dit, il compense au niveau énergétique afin d’éviter au conducteur de dépenser trop d’énergie.

On retrouve par exemple des vélos électriques juste pour les femmes avec des cadres différents de ceux designés pour les hommes.

En effet, lorsque vous vous retrouvez au niveau des pentes qui nécessitent un déploiement supplémentaire d’effort, vous pouvez tout simplement solliciter le moteur du vélo à assistance électrique. Bien évidemment, vous continuerez à pédaler, mais vous ne fournirez aucun effort supplémentaire.

De plus, avoir un VAE vous permet de contourner facilement les bouchons d’une ville comme Paris. Grâce aux pistes cyclables disponibles sur la plupart des axes routiers, vous pouvez très facilement vous rendre où vous voulez sans subir le stress des congestions du trafic urbain.

Acheter un vélo électrique >

Un moyen de déplacement économique

Sur le prix d’achat déjà, le vélo à assistance électrique est bien plus économique. Entre un tarif compris entre 700 et 5000 euros, le VAE est bien loin des 13 000 euros qu’il faut en moyenne pour avoir une voiture utilitaire digne du nom. Au coût d’achat, il faut ajouter le coût de l’utilisation.

Le prix d’un vélo électrique est donc son premier avantage, mais ce n’est de loin pas le seul !

Le VAE fonctionne grâce au concours d’un moteur qui tourne grâce à l’énergie fournie par une batterie. Cette dernière est au vélo à assistance électrique ce que l’essence est à la voiture et, en de nombreux points, elle fait du VAE un engin bien plus économique à l’usage.

La capacité d’une batterie est exprimée en Wattheure (Wh). Une batterie de 36V et 10 Ah a une capacité de 360 Wh, soit 0.36 kWh. Sachant que le tarif règlementé du kilowattheure chez EDF est de 0.1467 euro TTC, recharger votre batterie vous coûte 0.052812 euro TTC.

À côté, le coût de l’essence sans plomb à la pompe est d’environ 1.55 euros et une voiture consomme entre 10 et 20 litres/100 km. Il faut donc entre 15 et 30 euros de carburant pour parcourir 100 km. Or, avec un vélo à assistance électrique, il faut compter 20 km pour 100 Wh de capacité de la batterie. Avec 360 Wh, vous pouvez rouler 72 km et ça ne vous coûte même pas 1 euro.

Un moyen de déplacement écologique

L’appellation du vélo à assistance électrique en dit déjà long sur son caractère écologique. Il s’agit, en effet, d’un appareil électrique et comme la plupart des appareils fonctionnant à l’électricité, il n’émet aucun gaz à effet de serre dans l’atmosphère.

Ce qui n’est pas le cas des autres moyens de transport, notamment les voitures qui, en fonction du modèle, rejettent entre 60g/km et 250 kg/km. Une voiture qui roule 100 km par jour émet entre 600 g et 2 500g de CO².

Acheter un vélo électrique >

No Comments

    Leave a reply