Vélo

Le TU Delft, à la fois moteur et stabilisateur de vélo électrique

Le marché du vélo électrique est en perpétuelle évolution comme l’a prouvé notre classement des meilleurs VAE pour femmes. Les opérateurs travaillent d’arrache-pied pour proposer des modèles plus performants, plus connectés et plus légers. En plus de ça, ils accordent également un intérêt particulier à la sécurité des usagers. C’est ainsi qu’une entreprise hollandaise a mis au point un système prototype pour protéger les cyclistes les plus âgés.

Quel est l’intérêt de choisir un vélo électrique stable ?

Lorsqu’on souhaite acheter un vélo électrique de qualité, on prend souvent le temps d’examiner les performances de l’engin. Mais peu d’entre nous pensent vraiment à vérifier la stabilité de ce dernier. Pourtant, c’est un point très important, surtout pour les personnes âgées. En effet, quand on atteint un certain âge, faire du vélo est une excellente solution pour préserver un bon état de santé.

Cependant, il est compliqué d’effectuer certains mouvements en pleine circulation. Dans ce cas, un accident est vite arrivé, lorsque le vélo n’est pas bien stable. C’est pour cela qu’il est recommandé de choisir un deux roues dont les composants (surtout le moteur et la batterie) sont positionnés de façon à équilibrer les masses de part et d’autre du centre de gravité de l’engin. C’est là qu’intervient le système TU Delft.

Le système TU Delft : qu’est-ce et comment ça marche ?

Vous savez certainement que la Hollande est le pays qui dénombre le plus d’utilisateurs de vélo. Mais saviez-vous que les premières victimes de la route sont les cyclistes ? Un récent constat a même montré que tous les ans, de nombreux cyclistes de 55 ans et plus rendent l’âme au guidon de leurs vélos. C’est triste, mais c’est vrai. C’est là que le concept d’un véhicule stable prend tout son sens et son importance.

Découvrir les meilleurs VAE du marché

Dans le but de réduire le nombre de victimes circulant à vélo, l’université de technologie de Delft et le fabricant Koninklijke ont mis au point le système anti-chute TU Delft. Il s’agit d’une assistance de direction intelligente dont le fonctionnement est similaire aux ABS sur les correcteurs de freinage ou les voitures. Elle permet de stabiliser le vélo en cas de mouvements brusques ou anormaux.

Bien qu’il s’agisse d’un système prototype, il devrait pouvoir permettre aux cyclistes les plus âgés de bénéficier d’une meilleure stabilité sur leur vélo électrique. Nous verrons un peu plus bas comment ce système a été développé, puis apporterons davantage de détails sur le fonctionnement du VAE en question.

Comment fonctionne le système anti-chute TU Delft ?

Comme nous l’avons souligné, ce système intelligent est destiné à stabiliser le deux roues pour éviter toute éventuelle chute. Mais comment a-t-il été développé ? Très bonne question ! Pour ce faire, Koninklijke et l’université de technologie de Delft ont étudié 25 paramètres impliqués dans la stabilisation du cycle. Ensuite, ils ont équipé le vélo d’un moteur capable de capter les inclinaisons anormales.

Celui-ci va alors les ajuster automatiquement pour que le vélo puisse rester le plus droit possible. Évidemment, le fabricant a effectué des tests et les résultats s’avèrent assez concluants. Ceux-ci ont révélé que le système stabilise l’engin lorsque sa vitesse dépasse 4 km/h. Effectivement, c’est une réussite, mais il y a tout de même quelques points à améliorer avant de commercialiser ce système.

En somme, ce correcteur de trajectoire est une excellente idée. Il est principalement composé d’un moteur qui capte les inclinaisons anormales, puis les ajuste afin de maintenir le vélo le plus droit possible.

Cette technologie permettra sans aucun doute de réduire la mortalité des cyclistes les plus âgés. Mais il faudra attendre encore quelque temps pour qu’il soit vraiment commercialisé, à notre plus grand regret.

Le TU Delft, à la fois moteur et stabilisateur de vélo électrique
5 (100%) 1 vote[s]
No Comments

    Leave a reply