Vélo

Comment fonctionne un vélo électrique ? Découvrez notre guide complet !

Vous n’êtes pas partisan du cyclisme en raison de l’effort qui doit être déployé ? Vous changerez d’avis une fois que vous aurez expérimenté le vélo électrique. Avec ce dernier, l’énergie à fournir est moindre. Mais comment est-ce possible ?

Cet engin permet de pédaler sur plusieurs kilomètres d’affilée, sans aucune difficulté. Voyons voir comment il fonctionne.

Les composantes d’un vélo électrique

Pour mieux comprendre comment fonctionne un vélo électrique, il faut au préalable connaître les éléments qui le composent. On retrouve sur ce type de véhicule léger les pièces d’un modèle classique, avec en complément celles qui lui sont particulières.

Nous savons que le vélo électrique est muni d’un moteur électrique et d’une batterie. Ils constituent en quelque sorte le cœur de l’assistance électrique puisque ceux sont eux qui produisent l’énergie nécessaire. Mais ce n’est pas tout, il y a d’autres composantes qui participent au fonctionnement.

Consultez les offres de vélos électriques >

Comment se comporte chaque composante ?

Le moteur est placé dans la roue avant de l’engin ou dans celle arrière. On peut également le retrouver dans le pédalier, ou déporté par la courroie. La norme européenne limite sa puissance à 250 W. Comment fonctionne-t-il ? Grâce à la batterie qui l’alimente.

Quant à la batterie, elle est rechargeable. Elle peut être installée à plusieurs endroits (sous la selle, entre le pneu arrière et le siège, etc.). Sa position dépend du type de moteur et du type de cadre que possède le vélo. Certaines batteries sont amovibles, et d’autres non, cela dépendra donc parfois du fait que vous preniez ou non un vélo électrique pas cher.

Les capteurs magnétiques sont placés au niveau du pédalier. Comment participent-ils ? En émettant le signal électrique qui commande l’assistance électrique. Ils déclenchent la mise en marche du moteur et déterminent son fonctionnement.

Comment est régulé le fonctionnement de tous les éléments que nous venons d’évoquer ? Le contrôleur électronique s’en charge. Il reçoit le message délivré par les capteurs et ordonne la mise en marche du moteur. Ce composant gère également la consommation électrique. On pourrait le qualifier de cerveau du système.

Tous les modèles de vélo électrique ne possèdent pas un boîtier de commande (encore appelé console). Il est placé au niveau du guidon, pour ceux qui en ont un. Cette console permet au cycliste de moduler son assistance, de connaître la vitesse à laquelle il roule… Elle peut, ou pas, avoir un écran.

Mais comment tous ces éléments dont nous venons de parler font-ils fonctionner le vélo électrique ? C’est ce que nous verrons dans le point suivant.

Un vélo électrique, ça fonctionne comment ?

Ne nous y trompons pas, le principe de fonctionnement de ce véhicule est celui de l’assistance et non de la propulsion. Le moteur peut produire jusqu’à 90 % de l’énergie nécessaire pour faire avancer le vélo. Mais le cycliste doit accompagner le mouvement de pédalage. Comment se passe le processus ?

L’assistance ne fonctionne que quand vous pédalez. Elle se coupe dès que vous arrêtez. Exception faite de l’assistance au démarrage (encore appelée assistance mode piéton) dont nous parlerons plus bas. Mais dans ce cas comment se déclenche l’assistance ?

Le moteur ne se met en marche que lorsque vous commencez à pédaler. Comment cela se fait-il ? Le capteur, sous l’effet du mouvement des pédales, envoie au contrôleur un signal électrique. Ce dernier ordonne donc l’ouverture des vannes entre le moteur et la batterie.

Notons que cette ouverture dépend du niveau d’assistance. Mais le mode d’assistance piéton permet de faire avancer le vélo électrique sans pédaler. Pour cela, il suffit d’appuyer sur un bouton spécial situé au niveau de la console.

La limite de cette assistance est de 6 km/h. Grâce à elle, vous pouvez marcher à côté de votre vélo. Vous n’avez qu’à le tenir. Ce mode, quoique très utile dans certaines situations, n’est pas disponible sur tous les modèles. A titre d’exemple, il sera disponible sur le vélo Garrett Miller.

Acheter le Garret Miller sur Weebot >

Comment fonctionne l’assistance électrique d’un vélo ?

Il existe plusieurs types d’assistance électrique pour le fonctionnement d’un vélo électrique. Mais, quel que soit celui dont il est muni, conformément aux normes européennes, sa vitesse doit être limitée à 25 km/h.

L’assistance par rotation du pédalier est la plus courante. Comment fonctionne-t-elle ? Le capteur, placé au niveau du pédalier, détecte toute rotation. Ce n’est donc pas la pression exercée par le cycliste qui déclenche l’assistance, mais la rotation. Toute l’énergie du moteur est libérée de manière instantanée.

Dans le cas d’une assistance par capteur de pression, la pression exercée sur la pédale enclenche la mise en marche du moteur. Plus il y a de pression et plus l’énergie fournie pour le fonctionnement est importante, indépendamment de la cadence de pédalage. Toutefois, garder une pression continuelle n’est pas chose facile.

Avec une assistance par capteur d’effort, le pédalage et la cadence déterminent la puissance délivrée par le moteur. L’assistance augmente avec la cadence. Les démarrages en côte se font plus aisément lorsque votre vélo possède ce système.

Comment se déclenche l’assistance par tension de la chaîne ou du cardan ? Simplement sous l’effet de la tension de la chaîne. Toutefois, ce système d’assistance implique un appui permanent sur les pédales pour faire avancer le vélo.

Hormis les différents types d’assistance, un autre facteur important dans le fonctionnement d’un vélo électrique est le niveau d’assistance.

Comment fonctionne le niveau d’assistance ?

Le nombre de niveaux d’assistance varie d’un modèle à un autre. Les vélos électriques basiques en possèdent un seul. Sur ceux plus avancés, il peut y avoir jusqu’à quatre ou cinq niveaux. Une commande placée sur le guidon permet de sélectionner celui de votre choix.

Acheter un vélo électrique >

La rapidité de l’assistance à s’enclencher augmente avec le niveau de l’assistance. Vous aurez à peine à appuyer sur les pédales.

Conclusion

À présent, vous en savez assez sur comment fonctionne un vélo électrique ou e-bike. Avec toutes ces informations sur cet engin, il n’y a plus à hésiter. Surtout quand on sait combien est longue la liste des raisons qui en justifient l’achat. Il ne vous reste plus qu’à vous lancer à la recherche du modèle qui vous apportera satisfaction.

No Comments

    Leave a reply