Trottinettes électriques : Les comportements punis par la loi

Nous sommes à une époque où se déplacer en milieu urbain avec une voiture devient de plus en plus désavantageux. Les engins de déplacements personnels ont donc commencé par prendre le relais et gagnent du terrain à une vitesse considérable. Quelles sont les mesures prises par les autorités pour réglementer l’usage des trottinettes électriques ? Pourquoi ces mesures ont-elles été prises ?

Quelles sont les causes des nouvelles réglementations ?

On compte actuellement près de 20 000 trottinettes électriques dans les rues de la capitale française. La cause est toute simple : depuis l’arrivée de ces engins sur le marché parisien, jusqu’à 12 opérateurs y sont déployés. D’après de nombreuses études statistiques, ce nombre pourrait facilement doubler d’ici 2020.

Cependant, cette croissance rapide est accompagnée d’une hausse considérable du taux d’accidents avec le VLE en question. Les autorités de la ville de Paris ont dû prendre les devants pour réglementer l’usage des trottinettes électriques. La circulation sur les trottoirs est frappée d’une amende de 135 €.

Mais ce n’est pas tout, les usagers de ces deux roues encourent aussi un procès-verbal de 35€ en cas de stationnement gênant pour les piétons. N’oublions pas de signaler que des opérations de mise en fourrière ont été également prises dans ce sens. Les dernières nouvelles montrent malheureusement que ces dispositions ne suffisent pas pour faire reigner l’ordre.

Chaque semaine est marquée par son lot d’incidents malheureux : personne handicapée, femme percutée ou même accident mortel. Face à cette persistance dans les mauvaises habitudes d’utilisation, les autorités ont renforcé les mesures afin de limiter les dégâts. On espère bien que ces restrictions suffiront pour stabiliser la situation dans la capitale.

Acheter une trottinette électrique >

En quoi consistent les nouvelles interdictions sur l’usage des trottinettes électriques ?

Commençons par mentionner l’interdiction de stationnement des trottinettes électriques sur les trottoirs. Nous savions déjà que la circulation sur les trottoirs avec une trottinette électrique est frappée d’une assez grosse amende. Maintenant, le simple fait de garer son engin à ce même endroit est puni par la loi.

Ensuite vient la vitesse maximum à atteindre en utilisant cet engin de déplacement personnel qui est également limité. En effet, vous n’avez plus le droit de dépasser les 20 km/h même si votre trottinette électrique permet de rouler plus vite. Le règlement va encore plus loin en limitant la vitesse maximale à 8 km/h dans les aires piétonnes et les zones de rencontre.

Enfin, une politique de réduction du nombre de trottinettes électriques présentes dans la capitale a été mise en place.

Actuellement, la ville compte 12 opérateurs et ce nombre sera réduit à 3 dans les prochains mois. Un appel d’offres permettra de désigner les 3 prestataires qui resteront. Une bonne solution pour tous ces fournisseurs serait peut-être de fusionner.

Nous sommes à la fin de cet article parlant de la régulation des lois portant sur l’usage des trottinettes électriques. Face à la multiplication de ces engins de déplacement personnel et au taux d’accidents croissant, la mairie de Paris a commencé par punir un certain nombre de pratiques. Et c’est tout à fait logique !

Passionné de vélo et de cyclisme depuis tout petit, j'ai décidé de créer ce site afin de partager avec vous les différents modèles de vélos, mais aussi de trottinettes électriques que j'ai l'occasion de tester dans le cadre de ce blog. De manière générale, vous retrouverez absolument toutes les dernières actualités concernant les moyens de déplacements verts.

Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire