Vélo

Une première, Stajvelo lance son vélo électrique en matières plastiques injectées

Alors que Skoda entre dans l’avenir avec son vélo électrique KLEMENT, Stajvelo invente le tout premier VAE en matières plastiques injectées. Des matières utilisées au design en passant par la conception, ce produit est une innovation qui regroupe beaucoup de technologies.

Basé à Monaco, Stajvelo a mis au point le RV01, un vélo de ville qui correspond à la philosophie de son fabricant : ne surtout pas faire comme les autres. Son inventeur, Thierry Manni est un industriel venu du monde de l’automobile. Le but était de créer un vélo différent aussi bien dans sa conception que dans son approche. À ce sujet, la jeune entreprise a bien réussi son coup !

Un vélo de ville, pas du tout comme les autres

Le RV01 est le premier produit de Stajvelo, un vélo électrique made in Monaco. Celui-ci présente un design élégant, sobre et racé. Ceci est dû à sa conception irréprochable, enrichie par un cadre conçu à partir de composites avancés injectés. Cet engin repose sur des roues monobloc tubeless qui peuvent être démontées sans utiliser aucun outil particulier. En plus, la courroie est crantée.

Le système de freinage est composé de disques hydrauliques. Il est agencé de façon à garantir un contrôle optimal en cas de freinage d’urgence. D’un autre côté, le moteur est allemand.

Avec son 48-Revolution et sa boite automatique, il est idéal pour quelqu’un qui n’est pas habitué au passage de vitesse. De plus, il est équipé d’un système de géolocalisation et d’un GPS Continental.

Une innovation qui laisse Shelby sans voix !

À l’instar des matières utilisées, Stajvelo choisit aussi ses canaux de distribution avec soin. Celui-ci préfère opter pour les revendeurs spécialisés lifestyle que de passer par les réseaux habituels. Le PDG de la jeune entreprise compte aussi sur le bouche-à-oreille pour la promotion de son engin. L’impact des réseaux sociaux jouera également un rôle important dans ce processus.

Découvrez le premier vélo électrique en matières plastiques injectées >

De plus, c’est Shelby qui s’occupera de générer la notoriété de la marque monégasque. À ce sujet, nous ne sommes pas très étonnés. Qui ne tomberait pas amoureux de cette invention !

Le plus intéressant, c’est qu’une marque automobile américaine prévoit même de faire créer le RV65. Elle compte en commander 2000 modèles qui seront bien sûr revendus dans son réseau. Nous vous tiendrons au courant le moment venu afin que vous puissiez acheter un vélo électrique de ce type.

De nouveaux projets, de nouvelles perspectives

Le RV01 n’est pas la seule préoccupation de Thierry Manni. Celui-ci affirme : « Nous travaillons sur un nouveau type de moteur qui sera lui aussi innovant. Nous continuons de réfléchir à ses systèmes d’évolution sur les batteries et les pignons. Il nous faut constamment nous renouveler. Le marché va tellement vite, impossible de rester statique ».

De nouveaux projets sont déjà en cours de réalisation, dont un Gravel électrique et un vélo de route non électrique. Ce n’est pas tout ! Stajvelo annonce qu’une gamme de tenues et accessoires de vélo devrait être commercialisée dans les prochains mois. Toutefois, la jeune entreprise ne compte pas bouder une levée de fonds.

Stajvelo a décidément fait fort avec son RV01, le vélo électrique en matières plastiques injectées. Elle a même déjà reçu près d’une centaine de précommandes. La production commencera début avril, mais la commercialisation a déjà démarré depuis quelques mois.

No Comments

    Leave a reply